Un extrait de roman/fiction ...

Première tentative en lecture de cet extrait d'un roman en cours.. C'est une fiction, un conte moderne qui se déroule dans la Petite Suisse du Nord, une région où j'ai vécu de nombreuses années et que je connais très bien. En fait elle me manque terriblement, l'on ne trouve nulle part ailleurs cette gentillesse. Cet écrit est purement de la fiction, ne vise aucunement à porter un jugement, ni à ironiser, encore moins à critiquer, débattre ou autre de quoi que ce soit. Tous les personnages y évoluant sont fictifs, c'est un conte moderne destiné à divertir, faire sourire et cela s'arrête là. Il se pourrait que je vous propose une suite à lire tout dépendra de l'accueil. et de sa réception..

_____________________________________________________________

1

Elle aimait beaucoup regarder la lumière dessiner les rayons sur le sol, elle y voyait comme la signature empressée d’un jour qui aurait voulu forcer la porte de sa maison. Dieu qu’il faisait chaud, pensait Léa en regardant le rayon jaune jouer des arabesques sur le dos du chat. Le Bleu Russe ne s’en plaignait pas, affalé sur le carrelage, épuisé lui aussi par les envolées mercurielles qui poursuivaient inexorablement leur ascension sans jamais disparaître hélas.

La parisienne savourait en même temps ce moment de solitude. Elle l’avait espéré des mois durant dans son petit appartement de la capitale. Exigu, il l’enfermait de plus en plus, comme le monde que la journaliste voyait sombrer petit à petit.

 Aujourd’hui, elle avait délaissé celui de l’écriture. Tout cela ne la concernait plus .Le rachat des petits journaux de province par de grands groupes avait résonné à son oreille comme le glas cynique de la fin d’une ère .Celle de l’indépendance, de la dimension humaine. La démocratie (ou ce qu’il en restait), vivait ses dernières heures de liberté. L’outil internet allait complexifier la  chose, les mots de Christian Walton dans son livre « War game » l’avaient marquée des années auparavant. Curieusement ils se rappelaient à sa mémoire. L’écrivain y évoquait  l’impact de cette information hyper rapide non vérifiée, sur l’histoire elle-même qui, du coup, s’en trouvait transformée.  

 Un autre rythme était né, muant  l’univers tout entier en une course effrénée que personne ne pouvait plus gagner pour être déjà en retard avant l’heure. Le temps lui-même s’évanouissait pour laisser place à la copie ratée de Chronos en proie à des convulsions. Mais qui s’en souciait vraiment ?

Songeuse, Lea pensait au  papier qu’elle aimait tant froisser, à  cette encre qui lui noircissait les doigts. Tout cela appartiendrait bientôt au souvenir, l’écran des tablettes se faisait  fort de porter les messages ou les mensonges aux peuples  d’une belle bleue suffoquant sous l’explosion d’une actualité aussi noire qu’une nuit sans lune.

Un soupir s’échappa de ses lèvres, le visage rond de la quinquagénaire marquait quelques signes de fatigue. La canicule, pour  beaucoup de gens enrobés comme elle, s’apparentait à un cauchemar grandissant chaque jour. Aucun répit ne lui était laissé même la nuit, pourtant elle se réjouissait des légumes qu’elle irait cueillir le soir venu. Le soleil les faisait grandir mais ce Ra omniprésent la brulait aussi …

Elle avait emménagé récemment dans cette maison providentielle pour elle, car les peintures avaient été refaites à son goût. C’était une maison de bourg enserrée entre d’autres habitations et ses gros murs préservaient la fraîcheur. Les baies vitrées côté jardin lui procuraient la lumière nécessaire et surtout une vue sur la verdure cernée de grands murs l’abritant des regards indiscrets. Que demander au peuple ? Elle ne se sentait pas seule, elle avait du monde autour, mais en même temps elle pouvait vivre sans vis-à-vis et tranquille dans cette nouvelle demeure qu’elle affectionnait déjà.

 Elle avait demandé au père Klat de venir faire son jardin. Elle connaissait le vieux monsieur depuis son enfance. Il partait souvent chercher des champignons rosés dans les prés et proposait à sa mère et ses frères et sœurs de l’accompagner. Son accent nourri de r roulés la faisait sourire, son regard si gai, quand il racontait ses histoires sur la nature, avec cette naïveté qui le caractérisait, la faisaient craquer. Sa bonhommie, cette gentillesse particulière, sa simplicité l’enchantaient. Ils étaient pour elle comme un baume de jouvence, comme une bouffée d’oxygène, comme un cadeau chaque fois. Quand elle avait quitté la capitale en fait, c’était ce qu’elle était venue chercher. TEXTE PROTEGE;

 

Posté par 2852240p à 17:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


Page deux

 

IMG_4565 (3) - CopieDans la continuité de ce mini album une seconde page toujours en 20.5 par 20.5

IMG_4567 - Copie (2) - Copie

IMG_4569 - Copie (2)

IMG_4570 - Copie (2)

IMG_4570 (2)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par 2852240p à 23:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Album famille

 

louare

Avec les fêtes, l'occasion était donnée pour nous de nous réunir enfin. Alors nous avons pris quelques clichés pour capturer l'instant et l'immortaliser.  Ceci fait, il a fallu retravailler les photos et là je vous assure que ça n'est pas facile pour moi. En fait je n'ai aucune notion de retouche en photo et j'aurai bien aimé savoir comment faire mais je n'ai pas photo shop, j'ai téléchargé PI.c a mais ça n'est pas vraiment ça, pour autant j'ai eu la chance sur un blog de trouver quelqu'un qui a voulu m'aider et m'a donné quelques renseignements. dont un nom de logiciel gratuit, il faut que je prenne le temps de mieux comprendre. Pour l'heure, j'en suis restée à mon b a ba d'inculte en la matière. Pour l'heure j'ai fait ce que j'ai pu avec le noir et blanc que j'aurais espéré plus en accord avec le papier, mais cela viendra... La page est orchestrée autour d'un trio chromatique blanc, gris, beige ou sable, quelques accents noirs viennent relever le tout.  

IMG_4558 (2)

IMG_4559 (2)

albumnoc

 IMG_4561 (2)

 

Posté par 2852240p à 22:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Meilleurs voeux

Il n'est pas trop tard pour les présenter et souhaiter avant tout la paix et le bonheur de tous dans un monde qui vacille pourtant... J'ai commencé à faire les cartes que je vais envoyer, j'ai jusqu'à la fin du mois pour ce faire. Je les ai voulues sobres, optant pour  un modèle trouvé sur la toile. Il n'est pas  spécialement conçu pour les voeux mais j'ai aimé le rendu. Voici donc la carte que j'ai agrémentée à ma façon. L'ombre des feuilles donne de la  profondeur , j'ai utilisé un positionneur de tampon pour pouvoir les réaliser.

IMG_4552 (5)

IMG_4553 (3)

IMG_4555 (3)

 

Posté par 2852240p à 17:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

L'allégorie du poète....

"Souvent pour s’amuser, les hommes d’équipage…" Je l’aime tant cet Albatros, et son auteur aussi bien entendu… Les poètes sont des créateurs par excellence. leur vision du monde, bien souvent plus affûtée que celle des autres et le prisme qu’ils utilisent pour évoquer notre réalité, diffèrent selon chacun d’entre eux ; pourtant, ils marquent de leur empreinte une société, et pour  les plus éloquents  : immortalisent de ce fait une pensée, un sentiment, une critique, une émotion, une histoire  à travers les siècles… J’ai voulu pour mon amie prof de peinture et artiste de renom, fabriquer quelque chose de sensible et d’évocateur, de différent en quelque sorte…

Cette boîte, je l’ai vue à de nombreux endroits (USA, France sur les blogs), et il est vrai que avant même de l’avoir visualisée, à la réception des dies que j’ai utilisés pour la faire, j’avais dans l’idée d’en fabriquer une. Alors je me suis aidée pour le concept extérieur, de ce que j’ai trouvé à droite ou à gauche puis je l’ai faite, choisissant mes couleurs, une dualité de tons…

Pour autant mon projet n’était pas achevé. Je voulais user de cette transparence, de cette maison de dentelle, pour en faire l’allégorie du poète. Je trouve ce dies et ce qu’il permet de faire très poétique. Alors, via un cadeau de Noël ( dies de papillon, que j’utilise avant l’heure, mais juste pour cela) j’ai réussi à créer l’âme du poète en insérant ces papillons dans cet écrin  de dentelle de papier… Cette création  m’émeut vraiment.

La boite en fabriquée en papier cartonné,  surmontée d’un couvercle orné de rubans,  j’ai vu ce couvercle sur un blog, il n’est pas de moi. Cette dernière est doublée de plastique rigide transparent. ¨

Par contre l’intérieur est une réalisation et création personnelle. J’ai créé un double fond d’abord, dans lequel s’encastre une seconde petite boîte qui renfermera un trésor… Cette boite est surmontée de papillons de papier cartonné… Elle symbolise le poète et son âme créatrice, aérienne, légère, prisonnière aussi peut être, de sa capacité purement innée, de voir ce que les autres ne voient pas... N'hésitez pas à me contacter pour les infos sur la réalisation etc. 

 

WP_20161223_004 (2)

 

WP_20161223_002 (2)

WP_20161223_002 (2)

 

WP_20161223_010 (2)

 

WP_20161223_021 (2)

 

Posté par 2852240p à 23:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Cousu main : la première de la troisième édition débute le ...

Je vous le donne en mille : le 24 décembre... C'est dire si l'on nous considère nous couturière et l'audimat même de cette émission sur cette chaîne ! Il y a de quoi grogner et cela me laisse complètement pantoise.... C'est sûr, pas de scandale, pas d'horreurs, pas d'horribles choses qui vous font trembler : non il n' est rien, dans Cousu main., qui puisse attirer un audimat amateur de ces horreurs qui défrayent la chronique  ou  que les chaînes de télé réalité s'arrachent,  . Non ici, le fil, le tissu, jouent leur rôle, manipulés par  des fées de l'aiguille,  habiles et heureuses créatrices de ces merveilles que nous admirerons. Certes cette compétition .constitue en soi, une spécialité en la matière, mais elle se révèle riche d'enseignements : un véritable bonheur pour ceux qui aiment coudre. Et ils" sont nombreux. Cela ne laisse rien présager de bon pour la suite, car, bien entendu, les comptabilités suivront sur le fameux audimat en question et  ne seront pas à la hauteur de ce qui devrait être en temps normal...  Facile alors pour les détracteurs de ce superbe évènement, de  détrôner le programme. Ce 24 décembre leur offrira  cette perche providentielle.... Qui est responsable de la programmation sur la chaîne : je l'ignore mais en tout cas, cela me semble vraiment peu respectueux du monde des couturières et couturiers. Ils sont le 24 décembre comme d'autres, occupés à réveillonner et pour une fois, lâchent leur machine...

Posté par 2852240p à 23:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Souris : c'est NoËL

Toujours avec le même set de tampons, dans une autre version (plus attendue dans le choix chromatique encore que...), j'ai réalisé une seconde carte dotée d'un mécanisme que j'ai découvert sur la toile. Une fois ouverte, elle se déplie en croix et génère ainsi la surprise de ceux qui la reçoivent.  J'ai choisi cette fois la sobriété à l'intention des plus grands (quoi qu'elle se destine aussi aux petits), en optant également  pour  mes couleurs de prédilection... Ensuite, j'ai fait selon mon goût pour orchestrer les choses... Le lin, taupe, rouge et blanc cassé dansent une jolie farandole et les petites souris seraient bien les dernières à s'en plaindre...

f9b8db0fdfd8975e4f0f72bada5cdf6b__3_

01756b39ecb1bcee6794393e72124674__2_

595b4bf1e84ad5bb89088c71731915fb__2_

a7cfc196e3310b271db7ac0dc7ce5187__2_

e6ed3e82f4c55c82a6fb96a228d20734__2_

Posté par 2852240p à 21:35 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Les fêtes approchent, c'est l'occasion d'envoyer un petit courrier à mes petits-enfants. Voici une première carte, certes riche en couleurs, il y a aussi des paillettes blanches, invisibles sur la photo, pourtant elles sont bien là. Cette carte se replie sur elle même et peut largement tenir debout toute seule.

4b134992c618af2a982c455ddc47d627__2_

159ea2c2f9fbacfca614bec9953c8aee__6_

58ef4352fbacdc9f28b21955254a74c7__4_

Posté par 2852240p à 22:48 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Un porte carte original

WP_20161118_024__3_

WP_20161118_026__4_

WP_20161118_028__2_

WP_20161118_031__2_Il met encore une fois à l'honneur ce tampon aux accents "Ventage"  et se ferme avec un aimant dissimulé dans les couches de papiers. Il comporte deux cartes dans le même esprit., mes balades d'ailleurs sur la toile m'ont inspirée ; j'avais en effet vu quelques cartes y ressemblant... Le choix des couleurs, du feuillage et tamponnage a fait le reste.

Posté par 2852240p à 09:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Pour les amis

Les photophores donnent une ambiance particulière, quand le soir tombe. J'aime les disposer un peu partout, j'évite de plus en plus les bougies à base de produits dérivés du pétrole, qui polluent l'univers de la maison, même si parfois je cède à des envies ( nul n'est parfait).. Alors j'ai voulu pour No°el faire quelques cadeaux à des connaissances et j'ai choisi de leur fabriquer des petits photophores que voici. Ils sont réalisés en papier cartonné et accueillent une bougie  LED .

WP_20161118_006__5_

Posté par 2852240p à 17:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]