J'ai une pensée pour le l'ensemble des Japonais, atrocement meurtris par une histoire lourde de catastrophes. HIroshima, Minamata (mercure), Fukushima. La succession d'horribles évènements a marqué cette terre à tout jamais.. Il semblerait qu'un spectre géant hante les lieux. Qu'il traîne derrière lui une cohorte de cataclysmes accrochés comme d'énormes boulets, aux maillons  d'une chaîne rouillée. entravant jusque dans l' âme,  un peuple tout entier stigmatisé par l'atome.

Ainsi, si un premier réacteur à été redémarré en 2015 après que les  54 centrales du pays aient été stoppées,  l'hostilité d'une partie grandissante de la population se marque, face à la reprise du nucléaire,  Rien n'est résolu pour la centrale de Fukushima ! Que réserve l'avenir ??? Il faudra des décennies pour palier cette terrible catastrophe et l'on peut difficilement quantifier aujourd'hui, les conséquences qu'elle aura sur l'environnement, sur l'homme et sur les générations à venir.

       L'évènement épouvantable qui a défrayé la chronique mondiale à l'époque des mois durant m'a marquée. Il a donné lieu à la réalisation d'une toile il y a 5 ans. J'ai choisi l'art brut pour l'exprimer, au cours d'un exercice où l'on nous imposait d'intégrer dans une oeuvre,  trois collages n'ayant que peu en commun. J'ai voulu la traiter sur le ton de la dérision, tant cette catastrophe drainait avec elle l'horreur.  L'on pourrait croire en effet que la toile  se rapporte à l'enfance ou s'intégrerait dans une histoire à destination des  petites têtes blondes... IL n'en est rien. Les nuages blanchâtres, les dépôts jaunes orangés, les chaussures et chaussettes, les tâches noires sur les  poissons comme leurs antennes, sont autant de rappels aux  impacts de la radioactivité. sur la nature.. Les poissons à chaussettes et à antennes n'existent pas dans la nature ! Pas encore...  Acrylique, poudre de marbre, collages etc... 1m20

 

 

WP_20160311_008 (3)

WP_20160311_003 (3)

WP_20160311_007 (2)