13 mai 2014

Essai d'un nouveau papier d'aquarelle : paysage

Les paysages ne sont pas mon fort, les personnages non plus.... Mais voilà il faut bien persévérer. Alors à partir d'une photo basique d'un chemin de champ vide clôturé et sans autres échappatoires à l''horizon vert que des champs, j'ai transformé dans ma tête cet environnement et l'ai posé pour essayer un papier.... Il faudra que je marque pls les foncés et les blancs c'est tâtonnant

revu 4003

un peu gouaché bref... Mais je vais m''améliorer....

Posté par 2852240p à 17:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]


10 mai 2014

Paquerettes et herbes folles

Le printemps est là ou pas., selon le temps, avant de reprendre mon aiguille je me suis laissée aller à une autre aquarelle., soleil, fleurs, un petit air d'hier et de bonheur...

 

4

Posté par 2852240p à 19:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

06 mai 2014

Bérényce m'a dit : Christelle Beneytout...

Je ne connaissais pas Christelle Beneytout avant d'apprendre dans un magasin de machines à coudre qu'elle animait des ateliers destines à nous familiariser avec la surjeteuse, la recouvreuse ou encore, qu'elle se proposait de nous y aider à coudre un vêtement de a jusqu'à z.

christelle_beneytout_dedicace Cliché aimablement prêté par Christelle Beneytout aux fins de cet article.

 

D'office l'idée me paraissait  intéressante car je ne sais pas si vous vous êtes essayées seules à la surjeteuse sans y avoir été initiées ce qui était mon cas ? Non ? Alors sachez que tout va bien dans le meilleur des mondes tant que vous n'avez pas à changer de fil ou rencontré de panne quelconque mais que cela se complique grandement quand le coup dur arrive : et il arrive forcément ! Le fil casse et vous vous arrachez les cheveux, vous devez remplacer la bobine et le ciel vous tombe sur la tête : c'est la fin des haricots si vous n'avez jamais touché à ce genre d'engin qui du coup vous semble bien étranger.... Pester ne servira à rien. Quant au mode d'emploi, s'il est comme le mien, mieux vaut le laisser tranquille et opter pour un coup de fil à une connaisseuse. Car quand je me suis penchée sur le dit ouvrage, je découvrais un schéma qui ne ressemblait en rien à ce que je visualisais sous le capot de ma machine. Alors autant vous dire que l'affaire se transformait alors pour moi en une équation d'un second degré bien complexe pour ma petite tête de littéraire ou  en un de ces problèmes  d'arithmétique insolvables,  ( vous savez ceux que l'on vous donnait à l''école du genre : combien de temps faut il pour vider une baignoire sachant que le robinet perd une goutte d'eau toutes les deux minutes et que le siphon laisse s'écouler tant de cl en 48 secondes ....) Le véritable casse tête chinois faisait son entrée avec fracas ! Oui je sais à l'impossible nul n'est tenu, mais quand même, j'aime bien dominer ce petit monde de mon atelier et que tout y tourne rond. Qu'une machine se rebiffe et il me faut absolument trouver le moyen de la mater, comprendre le pourquoi du comment, c'est presque obsessionnel, je n'y peux rien. Il me faut alors des heures pour damer le pion à la bête, j'y parviens souvent : mais quelle perte de temps...

-Un zorro en jupons

Donc pour tout vous dire, Christelle m'apparaissait comme le sauveur providentiel, un " Mister Propre" inespéré pour la couturière que j'étais, un " Zorro en jupon", mais oui mais oui, et je la contactais d'office pour me renseigner. Si je puis dire une première chose sur cette amie de la couturière, c'est qu'elle se distingue par une gentillesse peu commune. Il est rare de rencontrer quelqu'un de suffisamment désintéressé pour vous aider, quand elle ne peut le faire elle même. A l''époque, elle n'avait plus une place de libre sur son agenda alors que je me trouvais dans l'urgence avec une machine rébarbative. Elle n'hésitait pas à me donner l'adresse d'une de ses consoeurs dans la région où je me trouvais. Cette dernière répondait partiellement à mon attente et me tirait une sérieuse épine du pied. Autant vous dire que je remerciais Christelle et vous comprenez sans doute aujourd'hui pourquoi j'inaugure cette nouvelle rubrique du blog avec un papier sur celle que nombre d'entre vous connaissent déjà à travers le fameux " Guide de la couture à la surjeteuse et à la recouvreuse.

- Ybe mine d'or de 171 pages

L'ouvrage a défrayé la chronique de la couture blogosphère et pour cause : il en a tiré plus d'une des affres et autres pièges dans lesquels s''étaient empêtrées les couturières en herbe ou non, emmêlées dans les noeuds inextricables des fils ou encore désarçonnées par l'irrégularité des points qui se faisaient la malle en douce.  Cette mine d'or s'est vite révélée une petite bible incontournable pour toutes celles qui veulent s'affranchir de leur difficulté à manier la surjeteuse ou la recouvreuse et elle trône déjà sur une étagère dans de nombreux ateliers. J'ai le sourire aux lèvres quand je vous livre mes impressions, car aujourd'hui ma surjeteuse n'a plus de secret pour moi. Mais trêve de billevesées, parlons un peu plus de cette dame au grand coeur qui nous réjouit dans nos ateliers respectifs.

-Des études supérieures et un diplôme relégués au second plan pour privilégier ses premières amours avec l'aiguille

Nombre d'entre vous ( bis répétita), doivent penser que cette habile couturière s'est formée à la couture en premier lieu.. ! Hé bien non ! Christelle Beneytout s'était destinée à un tout autre univers, puisqu'elle a d'abord achevé des études de géographe urbaniste, avant de se tourner à nouveau vers la couture. Surprenant me direz vous ! Pas tant que cela, beaucoup de gens en effet aujourd'hui changent de domaine dans leur vie active, et c'est tant mieux. Dans le cas présent, ce n'est qu'un juste retour aux sources pour cette passionnée de l'aiguille. La couture se rappelle à celle qui a remisé son dé au placard par des chemins de traverse qui l'on reconduite directement à ses premières:  amours, notamment celui qu'elle portait à sa grand-mère : " C'est elle qui m'a appris à coudre et c'est avec elle que j'ai fait mes premiers pas dans ce domaine ""  confie t-elle avant de rajouter " j'ai pratiqué le canevas, la broderie en passant par le point de croix etc jusqu'à l'adolescence ensuite".  D'autres centres d'intérêt l'accaparent alors et les études la tiennent loin du fil. un temps.

Mais tout le monde sait pertinemment qu'une passion est un feu qui ne s'éteint jamais. Le temps d'un souffle sur les braises à peine endormies, et notre belle dame s'est repassé le dé au doigt avec ce fameux sourire qu'arborent les jeunes mariées au jour de leurs noces.  Artiste jusqu'au bout des ongles, elle opte pour la création à 100% dans un domaine qu'elle maîtrise plus que jamais.

- Un nouveau guide sur la machine à coudre très prochainemnet

Auteur de six ouvrages sur la couture, notre amoureuse des petits points a décidé coûte que coûte de nous faciliter la vie. Ainsi nous réserve t elle à nouveau une belle surprise en éditant un énième guide traitant cette fois de la machine à coudre : " Il est basé sur le même principe que le guide de la couture à la surjeteuse et décortique tout ce qu'il est possible de réaliser avec une machine à coudre, expliquant en outre à quoi servent les différents accessoires qui l'accompagnent. Bref, il permet de tirer le meilleur profit de notre machine à coudre en fonction du projet que l'on se donne" .

 

Pour l'heure Christelle Beneytout travaille principalement sur les petits patrons à télécharger que vous découvrez déjà sur le net.. " Je les ai mis au point cet automne dont la mini jupe déjà parues, la Carda Mom, une robe qui mélange jersey et chaîne de trame etc... Ils sont disponibles dès maintenant " conclut cette dernière.

Le nouveau site et son lancement en début d'année, les partenariats en nombre qui ne manqueront pas de jalonner celles à venir, répondront sans doute aux questions diverses que se posent et se poseront les adeptes de la couture, avides d'en savoir toujours plus sur la question. Une chose est sûre, cette créatrice dans l'âme n'aura de cesse de combler les attentes de ces dernières, Christine Beneytout connaît désormais un seul leitmotiv : celui de vivre la couture dans tous ses états et d'en faire la destination du " bonheur de coudre" . Avis aux amateurs,  sans dé : s'abstenir....

 

 

 

 

 

 

 

Posté par 2852240p à 10:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

Mignonnes allons voir ...

 

Vous ne m'avez pas vue depuis bien longtemps et pour cause : j'étais tombée dans les eaux irisées d'un festival d'aquarelle. J'ai passé mon temps à y regarder ces beautés de la nature, du monde et des hommes, que les artistes du médium humide avaient si bien su traduire. Leurs créations ont quelque chose de particulier, comme si elles s'étaient échappées de leur coeur dans un moment d'abandon. Du coup j'ai repris mes pinceaux moi aussi et une fois rentrée, les ai plongés dans ces bleus que j'aime tant. l'indantrène, le bleu indigo, celui d'Anvers et tant d'autres se sont alliés dans une douce osmose pour faire le lit d'un bouquet de roses épanouies.  Je voulais savoir si le printemps les aimerait aussi ces couleurs que j'adore... Apparemment ces dames les roses ne s'en sont pas offusquées, alors  c''était une bonne idée chromatiquement parlant... Et puis je me dis que Ronsard tout compte fait avait bien raison de les choisir pour sujet et d'en parler avec le coeur comme il l'a fait... Elles sont

IMG_38521

si belles.

Posté par 2852240p à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :